Personne

  • Une personne vient de persona, en latin, le masque de l’acteur. C’est donc bien la couche identité (identification, identique à soi-même / à autrui à un moment donné – identité juridique – identité active – identité et rôles – mèmeté) et personnalité (caractères permanents de l’individualité, originalité et singularité – ipséité) dans le temps (ce que je suis aujourd’hui diffère de ce que je fus et de ce que je serais // ce que je suis est aussi une permanence de ce que je fus et de ce que je serais). La question qui se pose alors est : est-ce que je suis la même personne qu’il y a 10 ans, 30 ans, à ma naissance ?

La personne est unique. Je peux définir une personne juridiquement. C’est bien une personne que l’on vient chercher à l’adresse donnée.

Une personne est aussi quelqu’un qui a conscience de lui-même, et qui est vu comme tel. Il est identifié par son apparence, son comportement, son caractère, sa communication, ses connaissances et tout ce qui fait qu’il fait. Avoir conscience cela signifie qu’un individu a l’intuition de ses états mentaux, de son existence et du monde qui l’entoure. La conscience porte sur ce qui se passe dans l’esprit de la personne (raisonnements, connaissances, croyances, perceptions, rêves, identité…) et sur l’environnement extérieur (espace, personnes, relations…). La conscience est d’abord la conscience de soi. [pour l’instant, pas de travail autour de la conscience].

Une personne est dans le temps et dans l’espace. elle a des qualités, des valeurs qui se rattache à une société donnée. Elle a des qualités morales, des défauts, des droits et des devoirs.

Une personne a une personnalité juridique qui lui est donné à la naissance. Une personnalité juridique s’inscrit dans un système d’identité : identifiant inscrit dans le registre d’identité qui permet d’établir des documents d’identité attestant de droits et de devoirs garantit par une autorité.

 

<PRISE DE NOTES 20180429 >Francis Wolff, dans philosophie magasine 114, nov 2017, p.70 distingue, dans sa représentation ontologique du monde trois entités de base « qui constituent le monde. D’abord les choses : une chose n’est pas nécessairement un objet matériel ; c’est tout ce qui est permanent (un meuble ou un homme sont des choses). Il y a ensuite les évènements : un évènement c’est ce qui arrive aux choses, ce qui introduit du changement. il y a enfin les personnes : une personne est un être qui cause un évènement ; cet évènement devient un acte dans la mesure où il est imputable à un sujet ». Donc une personne est un acteur, comme le rappelle son origine de personna, c’est à dire un sujet qui agit sur le monde.</PRISE DE NOTES>