Ebauche 2. Lâcher prise

cet article vise à travailler sur la posture et le rôle de l ‘animateur, qui est au coeur de la problématique.

L’improvisation est un art de la présence pleine, elle échappe au plan. « L’improvisateur est dans l’instant et dans la circonstance ; sa pensée ne s’enferme pas dans ses propres règles logiques, dans le fil serré de ses idées, mais s’anime de l’occasion qui lui est offerte par un autre ou par une situation. Il doit être présent au monde et non retranché dans la forteresse de sa pensée »2 Elle travaille un certain rapport au réel caractérisé par une ouverture à l’autre. « Il faut moins savoir s’affirmer qu’écouter ; moins savoir juger et critiquer […] que savoir dire oui à la proposition faite par l’autre, même lorsqu’elle nous prend de court »3. Il s’agit donc de faire de l’accident un acte conscient, une « occasion », un « art de saisir au vol le moment propice, unique, pour agir adéquatement ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.