Transposition didactique et lecture de textes philosophiques classiques

Ce travail constitue une des activités suivies pour le DU philo avec Edwige Chiroutier, le 25 avril 2018 au CRI – Montparnasse.

L’idée de ce travail qui constitue un mode pédagogique à part entière en philosophie avec les enfants est de partir d’un texte philosophique célèbre afin de le didactiser et de le travailler avec des élèves. L’exemple que nous avons suivi a été le texte de Montaigne sur les cannibales. Il s’agit alors de travailler à la fois du côté enseignant à la compréhension du texte et du côté élèves à voir en quoi le texte peut raisonner dans une discussion philosophique. A partir de là, il convient d’identifier une question philosophique ensuite de choisir un support inducteur. Avec ce texte de Montaigne, le support inducteur, c’est la chanson « sauvage » dans Pocahontas de Dysney. On peut s’appuyer sur le chapitre qu’y consacre Marianne Chaillan dans « Ils vécurent philosophes et firent beaucoup d’heureux«  (voir sur france culture).

Le travail à faire est donc un travail de transposition didactique : un texte, une compréhension, des questions possibles, des supports. Quels pourraient être les textes et les supports à employer. Outre Marianne Chaillan, beaucoup d’auteurs se sont essayés à la didactisation philosophique en s’appuyant sur l’actualité. C’est le cas de « éloge du mauvais geste » de Ollivier Pourriol.

Voici une liste de textes et d’albums à mettre en regard.

  • L’anneau de Gygès de Platon et l’album pour la jeunesse
  • Les cannibales, une analyse et Pocahontas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.