Quantité et intégration

Il ne sert à rien de vouloir créer trop d’objets ou de projets innovants. Ce qui importe c’est l’intégration rappelle cet article de InternetActu. Ce qui pose alors la question de ce qu’est l’intégration.

L’intégration c’est d’abord le contraire du catalogue. Dans un catalogue, dont la profondeur fait la force, ce qui importe c’est la description de chaque objet selon des champs prédéfinis. L’objectif d’un catalogue, c’est de pouvoir retrouver rapidement les objets en passant par le filtre des métadonnées.

Hors qu’on le veuille ou non, les catalogues en sont pas fait pour les humains mais pour les machines, probablement pour des problèmes de capacité de mémoire et de traitement de l’information en mémoire. Les humains sont dramatiquement limités de ce point de vue là.

Ce qui importe au niveau humain, A POURSUIVRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *